Antoine Griezmann comme Ribéry

5

Antoine Griezmann a terminé troisième du classement du Ballon d’Or 2016,Comme Franck Ribéry :

le Français Antoine Griezmann grimpe sur le podium derrière Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.

“Etre derrière ces deux monstres, c’est une fierté.” Avec cette petite phrase glissée dans l’interview qu’il a accordé à France Football, Antoine Griezmann a bien résumé l’ampleur de sa performance. Le Mâconnais a explosé en 2016 et vient se hisser dans le palmarès du Ballon d’Or juste derrière les deux ogres, les deux meilleurs joueurs du monde, peut-être de tous les temps. “C’est une grande fierté, une immense joie, répond le principal intéressé. Il y a un peu de déception mais je suis content d’être dans les trois premiers. Il faut continuer à travailler, je suis sur le bon chemin.” Pouvait-il espérer plus ? Celui qui a quitté la France pour vivre son rêve devance aujourd’hui des attaquants comme Neymar, Luis Suarez, Zlatan Ibrahimovic ou Thomas Müller.

 La marche supplémentaire était trop haute pour “Grizi”. L’attaquant tricolore a pourtant réussi une saison d’exception, changeant de dimension avec Diego Simeone comme mentor à l’Atlético de Madrid. Si le gaucher a réussi d’immenses performances en étant finaliste de la Ligue des champions et de l’Euro, il lui a manqué un titre pour venir bousculer la hiérarchie. Impliqué lors des plus grands exploits et buteur à chaque fois -avec les Bleus contre l’Allemagne, avec les Colchoneros pour éliminer le Barça et le Bayern en C1- le Français de 25 ans a tout de même terminé meilleur buteur et meilleur joueur de l’Euro.

Comme Franck Ribéry, dernier Tricolore aussi bien classé, en 2013, Antoine Griezmann ne peut s’aligner sur la régularité des deux hommes qui le précèdent. Certes, “Grizi” sent le jeu, le fluidifie, marque (beaucoup) et passe, il est aussi attachant avec un comportement irréprochable… Mais le nouvel homme de base de Didier Deschamps a aussi quelques périodes plus difficiles comme c’est le cas en ce moment en Liga. Ronaldo et Messi, eux, ne ralentissent jamais. Ça n’enlève rien à la formidable année que celui qui est devenu papa (en plus !) a connue. Pour viser plus haut, Griezmann sait quoi faire.