Ballon d’Or – Messi et Ronaldo sont seuls face à l’Histoire

21

Ballon d’Or – Messi et Ronaldo sont seuls face à l’Histoire

BALLON D’OR – En décrochant son quatrième Ballon d’or lundi, Cristiano Ronaldo est devenu l’unique dauphin au palmarès de Lionel Messi et ses cinq couronnes. L’attaquant portugais du Real Madrid se place au-dessus de Platini, Cruyff et Van Basten. Cette année 2016 aura donc encore consolidé l’ère Messi-Ronaldo, édifiante par son ampleur dans le cadre du Ballon d’Or.

Messi et Ronaldo sont seuls face à l'Histoire

C’était il y a seulement neuf ans.

Fin 2007, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo n’avaient encore jamais apposé leur nom au palmarès du Ballon d’Or. Quinze ans plus tôt, en 1992, Marco Van Basten avait rejoint Michel Platini et Johan Cruyff avec trois couronnements. Personne n’était jamais allé plus haut. En moins d’une décennie, de 2008 à 2016, Lionel Messi puis Cristiano Ronaldo se sont hissés au-dessus de la mêlée, au-dessus de ce légendaire trio, conférant à cette période son aspect exceptionnel.Lionel Messi, depuis l’an dernier, totalise cinq Ballons d’Or. L’Argentin a pulvérisé tous les records imaginables. Le record absolu, donc, avec ses cinq sacres. Il est aussi devenu le premier à être élu quatre années de suite (2009-2012), dépassant le triplé de Platini dans les années 80. Plus fou peut-être encore, en se classant à la deuxième place ce lundi soir, la Pulga barcelonaise a signé son 10e podium consécutif. 10 ans, 10 podiums. Cinq fois premier, quatre fois deuxième, une fois troisième. Une longévité ahurissante au plus haut niveau
Messi et Ronaldo sont seuls face à l'Histoire

Cristiano Ronaldo vient à son tour d’écrire une page d’histoire avec son quatrième Ballon d’Or personnel.

Car si le Portugais reste derrière Messi, il plane désormais au-dessus de tous les autres. Lundi soir, il a, d’un coup d’un seul, dépassé Platini, Cruyff et Van Basten. Il s’agit de son neuvième podium. Là encore, il lui manque une toute petite unité pour être l’égal de Messi. Il n’y a qu’en 2010 que la star lusitianienne a échoué à monter sur la boite, trustée alors par le trio catalan Messi-XaviIniesta. CR7, lui, n’avait terminé qu’au sixième rang.

Mais cette pérennité du duo vedette du XXIe siècle est sans commune mesure avec tout ce que nous avons connu depuis la création du Ballon d’Or voilà six décennies. Pour preuve, derrière les dix et neuf podiums de Messi et Ronaldo, personne ne compte plus de cinq présences dans le Top 3. Messi, à lui seul, c’est autant de podiums que Franz Beckenbauer réunis. CR7, avec ses neuf podiums, pèse plus lourd dans ce domaine que, par exemple, Cruyff et Ronaldo. Au ballon d’Or aussi, l’inséparable tandem Messi-Ronaldo n’en finit plus d’affoler les compteurs.

Dans un an,

si l’un ou l’autre se voit encore désigné meilleur joueur de l’année, la décennie Ronaldo-Messi sera bouclée pour de bon. Il n’y aurait alors eu que deux lauréats en dix éditions. Sur dix années glissantes, de 1956 à 2007, soit du début du palmarès à l’avènement de l’ère Messi-Ronaldo, il n’y en avait jamais eu moins de six. C’est dire l’aspect unique de l’époque, placée sous le joug de ces deux attaquants hors-normes.