Le programme Tuniso-Suisse de formation professionnelle a déjà bénéficé à 800 diplômés

0

Le programme Tuniso-Suisse de formation professionnelle a déjà bénéficé à 800 diplômés.

Lancé en 2013 dans le cadre d’une coopération tuniso-suisse, le programme “Formation professionnelle en Tunisie: Modules pratiques pour renforcer l’employabilité des jeunes”, qui ambitionne de renforcer les compétences professionnelles de 4000 diplômés d’ici 2020, a permis à ce jour de former 800 jeunes, a indiqué, mardi, Rita Adam, Ambassadeur de Suisse à Tunis.

“Ce programme a permis en outre,

la formation plus de 300 responsables d’entreprises et la création de 4 entreprises d’entraînement”, a-t-elle encore souligné lors d’une réunion du comité de pilotage tuniso-suisse de ce programme tenue à Tunis.

Elle a précisé que si le budget du programme est passé de 5 millions de dinars pendant la première phase à 20 millions de dinars pendant la seconde phase, c’est en raison des résultats positifs qu’il a pu accomplir.

Et d’ajouter: “Nous espérons contribuer à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle en Tunisie, notamment à travers le renforcement des capacités institutionnelles et les softskills des diplômés, ce qui, selon elle, ne manquera pas de faciliter l’insertion professionnelle et l’employabilité”.

Lancé en vertu d’une Convention signée entre le ministère de la Formation Professionnelle et de l’emploi et l’ONG suisse

Swiss Contact, ce programme a pour principal objectif d’améliorer l’image de la formation professionnelle et de réduire le taux de chômage grâce à une amélioration de l’employabilité et de l’esprit d’entreprise des jeunes diplômés, notamment dans les régions défavorisées.

La première phase,

qui s’est étalée de 2013 à 2015, a abouti à la création de deux entreprises d’entraînement et à la formation de 24 ingénieurs et 141 jeunes diplômés de l’enseignement supérieur/BTS, dont 70% de femmes.

Lancée en juillet dernier pour s’étendre jusqu’à 2020, la deuxième phase a été renforcée par de nouvelles modalités complémentaires de formation pratique accessibles à un public diversifié (jeunes étudiants, sortants de la formation professionnelle, chômeurs, actifs en reconversion….).