Démissions de députés d’Al Horra suite à l’adoption de la LF2017

0

Démissions de trois membres députés d’Al Horra suite à l’adoption de la LF2017:

Suite à l’adoption de la LF 2017 en plénière à l’ARP ce samedi 10 décembre 2016 ,trois membres députés d’Al Horra ont décidé de démissionner du bloc ainsi que du parti MPT, en signe de protestation contre « des changements soudains dans la direction des votes ». Il s’agit de Walid Jalled, Mustapha Ben Ahmed et Mondher Belhaj Ali.

Mustapha Ben Ahmed a déclaré sur les ondes de Mosaïque FM qu’il quittait le bloc Al Horra du MPT à cause « d’un tournant brutal dans le positionnement du bloc qui ne serait pas justifié ».

Plus tôt dans la matinée de ce samedi 10 décembre 2016, le bloc Al Horra avait publié un communiqué rendu public expliquant les causes pour lesquelles le bloc votera contre l’adoption de la LF2017. Le communiqué a expliqué que l’élaboration de la LF2017 n’a pas été précédée d’une consultation des parties concernées, notamment des signataires de l’accord de Carthage, ce qui a « créé des tensions qui se sont répercutées lors des discussions des amendements des articles de la LF2017 ». En deuxième lieu, le communiqué a évoqué « l’absence de discussions autour de la loi Finances complémentaire » mais aussi le manque de vision claire sur les 3 années à venir ainsi que l’inclusion illégitime de la LF2017 dans le plan quinquennal 2016/2020.

Le communiqué a également fait état de l’absence totale de réformes réelles pourtant annoncée par le chef du gouvernement lors de la séance de vote de confiance au gouvernement d’union nationale.